Quel prix pour une colocation ?

Dans un appartement partagé, il y a presque autant d’étudiants que d’employés . La réserve de colocataires potentiels est donc importante pour le propriétaire. Investir dans un appartement pour l’ ameublement et la location en collocation peut apporter un bon retour . Mais attention, il y a des règles.

Investir dans un appartement partagé pour quel retour ?

Selon le baromètre publié par appartager.com, le loyer moyen de collocation en France est de 496€ par mois . Bien sûr, il y a d’énormes différences, selon les métropoles.

A lire également : Quel bail pour un artisan ?

Le moins cher semble être Toulouse, qui a un loyer moyen de 389€ par colocataire. Sans surprise, le prix le plus cher en Île-de-Franceest de 585€ par mois. Il convient de noter qu’en raison de la hausse des prix de l’immobilier, le loyer moyen d’un La collocation a augmenté de 7% au cours d’un trimestre glissant.

Cependant, ce ne sont que des chiffres. Avant d’acheter un appartement pour le louer à ces prix, l’investisseur doit participer à un calcul raisonnable .

A lire aussi : Comment est calculée la vétusté ?

Prenons l’exemple de la ville de Montpellier, ville universitaire par excellence, où le loyer moyen de collocation est de 417 €/mois. Selon l’Observatoire CLAMEUR, le loyer total moyen est de 13,9 €/m². Cela signifie que vous pouvez séjourner dans un studio de 30 m² pour 417€ par mois .

Pour attirer le colocataire, nous supposons que l’investisseur immobilier devra louer 30% moins cherou 290 €/mois. Il peut acheter au moins un appartement de 2 chambres et ensuite le louer à 2 personnes paie 290€ par mois ou 6960€ du revenu locatif annuel.

consultons le baromètre des prix immobiliers LPI eLoger, nous constatons que le prix moyen d’un ancien appartement à Montpellier est de 3425 €/m² (année de publication 2021). Avec un T3 d’environ 60 m², le prix de vente pourrait être de 239 750€ Si nous sans compter les frais de notaire et les frais de transfert.

Le calcul montre un rendement brut de mise en place de 2,90 % par an avant impôts et charges sociales. Rien d’extraordinaire à première vue, d’autant plus que l’investissement dans la loi Pinel peut fournir un meilleur score. Cependant, ce n’est qu’une moyenne, la faisabilité de l’opération peut être meilleure ou pire, tout dépend de la qualité de la propriété et de son emplacement.

Fr info : Un autre avantage d’investir dans la collocation est que les paiements pour risque de crédit s’amélioreront distribués. Du point de vue de la probabilité, en fait, il y a une petite chance que tous les colocataires échouent en même temps.

Collocation : quelle propriété devrait être ciblée ?

Un étudiant qui veut vivre seul n’aura aucun problème à louer un studio vide et à le mettre en place lui-même. D’autre part, une collocation doit être entièrement meublée et équipée, ce qui est ce que les occupants attendent.

Pour louer plutôt et mieux louer, la cuisine doit être équipée d’un four, micro-ondes et réfrigérateur, qui est assez grand pour accueillir tous les biens, et d’un congélateur.

Il doit avoir suffisamment d’ ustensiles pour cuisiner et de la vaisselle pour tous les occupants. A cet effet, l’investisseur achètera une table et des chaises, il n’oubliera pas les supports de stockage, les raccords et un aspirateur .

Les chambres doivent être équipées Volets et rideaux, espace de rangement peut être équipé d’un tiroir verrouillable sécurisé. Le must-have : une literie avec une bonne couette.

Mais ce n’est pas tout, parce que les colocataires veulent être proches des transports, des bars et des zones animées. Ces sites sont les plus recherchés, c’est-à-dire les plus chers, ils sont également où les prix des logements sont les plus susceptibles d’augmenter.

Selon le baromètre appartager.com, il y aurait 6,3 demandes de collocation par offre présentée à Nantes. A la fin du classement est Nice , où 2,6 colocataires ont été soumis pour 1 offre.

Investir dans une collocation vous permet de vous placer en tant que fournisseur, et non comme candidat, et rien qui pourrait gâcher la fiscalité n’est attrayant.

Taxation : Déduction ou déduction des frais

Le propriétaire d’un embauché en collocation Le châssis peut s’inscrire au statut de LMNP (Landlord Furnished Non Professional), il peut alors choisir entre 2 systèmes fiscaux.

S’ il choisit la microterre , il bénéficiera d’une réduction de 50%. Seule la moitié des loyers sera ajoutée à sa base de revenu imposable, et il ne paiera que 17,2 % des cotisations de sécurité sociale pour cette moitié.

En choisissant le régime réel simplifié , il peut déduire tous les coûts d’exploitation des loyers reçus. La liste est exhaustive : copropriétés, assurances, frais d’entretien…

Il peut même décoller l’amortissement des murs et des meubles qui composent l’appartement. Si elle a fait l’objet de rénovations, elle pourrait même ramener un déficit foncier à son revenu imposable.

Ces régimes fiscaux sont indépendants du modèle choisi par l’investisseur : Location à court terme.

Location meublée est réglementée par la loi

La location d’un appartement meublé est facile à établir avec un contrat standard. Il doit être écrit en autant d’exemplaires que les colocataires, il peut être fait en réunion privée ou devant un notaire. Cela peut prendre un an ou neuf mois si les détenus sont étudiants.

Cependant, un nouvel appareil permet également de louer par le biais du contrat de mobilité pour une période de 1 à 10 mois. Dans ce cas, le propriétaire est couvert par la garantie VISALE, qui est déclenchée à partir du premier mois de loyer impayé. Cependant, il ne peut pas facturer un dépôt auprès de ses colocataires.

Il doit également souscrire une certaine assurance ménagère afin de se protéger contre l’utilisation de détenus et contre le recours de voisins et de tiers. Les colocataires doivent également s’assurer contre les risques qu’ils présentent pour la propriété.

Pour simplifier les choses, le propriétaire a la possibilité de souscrire une assurance ménagère, au nom de laquelle il appartiendra . Selon cette formule, il assurait lui-même les détenus.

ARTICLES LIÉS