Investissement immobilier : l’essentiel à savoir sur les dispositifs de défiscalisation

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier, qu’il soit neuf ou ancien, les dispositifs de défiscalisation s’imposent comme une solution vous permettant de réduire votre impôt et de bénéficier d’autres privilèges non négligeables. Ceux-ci étant multiples aujourd’hui sur le marché, l’on présente ici les options qui sont plus en vue. À la fin, vous découvriez également quelques astuces pour bien effectuer votre choix.

Les dispositifs de défiscalisation en vogue dans le secteur de l’immobilier

Il est clair que la France fait partie aujourd’hui des pays européens ou les impôts sont plus élevés. Il n’est donc pas étonnant que certains experts recommandent à toute personne ayant opté pour l’investissement immobilier de miser sur une alternative de défiscalisation. À ce sujet, il existe de nombreuses solutions qui sont même encouragées par l’État. Au nombre de celles-ci, on peut évoquer :

A découvrir également : Comment calculer loyer Pinel 2021 ?

La loi Pinel

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation mis en place par Sylvia Pinel, l’un des anciens ministres du Logement. En effet, cette solution a pour but de redynamiser le secteur du marché neuf. C’est donc une manière d’inciter les investisseurs à se concentrer sur le neuf dans un but locatif. En respectant certains critères érigés à ce propos (engagement sur une durée de 6, 9 ou 12 ans), vous pouvez profiter d’un certain nombre de privilèges, dont une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 63000 euros.

La loi Malraux

La loi de Malraux est créée et instaurée par André Malraux et vise surtout à conserver l’intégrité des quartiers historiques en facilitant la restauration immobilière. C’est une excellente opportunité de défiscalisation pour les investisseurs immobiliers, car elle offre une protection à moyen et à long terme. Avec ce dispositif, vous pouvez investir dans les logements situés dans les centres-villes historiques. Son principal avantage réside dans le fait qu’il vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôts. Laquelle réduction est généralement déterminée sur une enveloppe des différents travaux à réaliser.

A découvrir également : Comment calculer la réduction sous condition de revenu ?

Cependant, il importe de notifier que la loi Malraux concerne spécifiquement les investisseurs qui misent sur l’ancien dans les (Zones de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager français).

Déficit foncier

Le déficit financier est un dispositif de défiscalisation relative aux personnes qui ont opté pour un bail de location nue. En effet, le principe de cette solution se repose sur le fait que votre revenu foncier est déterminé avec la formule suivante : les recettes encaissées moins — les frais — les charges déductibles. Ainsi, en adoptant ce dispositif de défiscalisation dans l’immobilier, vous avez la possibilité de déduire de vos différents impôts certaines charges. Il s’agit des frais de gestion de la taxe foncière, des charges de copropriété, etc.

Outre ces dispositifs évoqués, il existe d’autres qui sont disponibles dans le secteur de la pierre. Entre autres, on peut citer la loi CENSI-BOUVARD, le statut LMNP, la loi Dénormandie.

Choisir le dispositif de défiscalisation qui convient : quelques conseils à suivre

Au regard de la diversité des dispositifs de défiscalisation dans le secteur de l’immobilier, il est complexe pour de nombreux investisseurs de faire un choix convenable. En effet, que vous soyez dans le neuf, l’ancien, dans les monuments historiques…, il est possible de trouver une solution qui convient le mieux. Il suffit de recourir à un professionnel pour lui faire part de votre projet. Celui-ci peut vous aider à choisir dans les dispositifs de défiscalisation qui ont le vent en poupe en France.

ARTICLES LIÉS