Les avantages et inconvénients de la location meublée : Tout ce que vous devez savoir

Au sein du marché immobilier locatif, la location meublée fait figure d’alternative séduisante pour les propriétaires et les locataires. Proposant un cadre de vie prêt à l’emploi et des revenus potentiellement plus élevés pour les bailleurs, cette option présente néanmoins des aspects moins favorables à considérer. Effectivement, les obligations légales, la fiscalité et les coûts d’entretien peuvent peser sur la rentabilité de l’investissement. Dans cette optique, il faut bien peser le pour et le contre de la location meublée avant de se lancer. Voici un tour d’horizon complet pour vous aider à prendre une décision éclairée.

Location meublée : des avantages à ne pas négliger

Les avantages de la location meublée sont nombreux. Cette option offre une plus grande flexibilité au niveau des durées de location et des types de locataires. Les personnes en déplacement professionnel ou les étudiants sont souvent à la recherche d’un logement temporaire et meublé, ce qui peut être difficile à trouver dans le cas d’une location vide.

A découvrir également : Les nombreux atouts de la location meublée : tout savoir avant de se lancer

Louer un bien meublé permet aux propriétaires de réaliser des revenus locatifs plus élevés qu’en proposant une location vide. Effectivement, le loyer mensuel peut être majoré pour tenir compte du coût des meubles et équipements fournis par le propriétaire (canapé, table basse, électroménagers…).

La colocation est aussi simplifiée grâce à la mise en place préalable du mobilier commun comme les tables ou canapés.

Lire également : Les précautions indispensables à prendre avant de louer une location saisonnière

Autre avantage non négligeable : les biens loués meublés bénéficient d’un régime fiscal avantageux comparativement aux locations vides. Effectivement, ces dernières seront soumises au statut LMNP (location Meublée Non Professionnelle) plutôt qu’au micro foncier avec un abattement forfaitaire distinctif atteignant 50% sur l’ensemble des recettes brutes annuelles ainsi que toutes les charges liées à cet investissement.

Il n’est pas rare que certains frais soient pris en charge par le locataire lorsqu’il s’agit de réparer ou remplacer un équipement usagé dans la maison louée.

Pour pouvoir se reposer sur ces avantages sans mauvaises surprises fiscales ultérieures, pensez à bien qualifier du logement respectées.

location meublée

Location meublée : attention aux inconvénients

Malgré les nombreux avantages, la location meublée présente aussi quelques inconvénients. Le coût initial de l’ameublement peut être élevé pour les propriétaires. Il faut prendre en compte que ces meubles doivent être renouvelés régulièrement et qu’ils peuvent rapidement s’user ou se démoder.

Les contraintes légales sont plus importantes que dans une location vide. Il faut noter qu’en raison du caractère temporaire des locations meublées ou saisonnières, notamment auprès des jeunes générations qui tendent davantage vers une consommation nomade sans ancrage territorial, il peut être plus difficile de nouer des relations stables avec les locataires.

Avant d’opter pour la location meublée comme source de revenus locatifs, il faut prendre une décision éclairée.

Les obligations légales des propriétaires de location meublée

Les propriétaires de locations meublées ont des obligations légales à respecter. En premier lieu, ils doivent fournir un logement décent, répondant aux normes sanitaires et de sécurité en vigueur. Les différents équipements du logement doivent être fonctionnels et en bon état.

Il faut noter que l’état des lieux doit être réalisé avec soin afin d’éviter tout litige éventuel entre les parties prenantes.

Le propriétaire se doit d’assurer son bien immobilier. Même si cette assurance n’est pas obligatoire par la loi française (à moins que cela ne soit exigé par le règlement interne de copropriété), elle reste néanmoins essentielle pour sécuriser ses revenus locatifs contre tous dommages pouvant survenir pendant la durée du bail.

Pour résumer, avant toute mise en location meublée, il est nécessaire de s’informer sur l’ensemble des obligations légales relatives à ce type de location.

Location meublée ou vide : comment faire le choix

En ce qui concerne le choix entre la location meublée et vide, cela dépend avant tout de l’objectif du propriétaire.

Si celui-ci souhaite maximiser ses revenus locatifs et avoir une rentabilité plus élevée, alors il pourra opter pour la location meublée. En effet, les loyers sont souvent plus importants pour les logements meublés que pour les locations vides.

La durée des baux est aussi différente selon le type de location. Les baux des locations vides ont une durée minimale de 3 ans tandis que ceux des locations meublées peuvent être signés pour une période d’un an renouvelable.

Il faut noter que les démarches administratives sont différentes selon le type de location choisie. Pour louer un bien immobilier en tant que logement vide, il faut respecter plusieurs étapes spécifiques comme obtenir un dossier complet sur le futur locataire ou encore rédiger un bail conforme à la législation française en vigueur. La location meublée, quant à elle, nécessite moins d’étapes administratives mais demande davantage d’investissement financier au départ avec l’achat du mobilier adéquat.

ARTICLES LIÉS