Est-ce que je peux quitter un CDI pour un autre CDI ?

Quitter un CDI pour un contrat à durée déterminée est une opportunité pour un salarié de recevoir des allocations de chômage, ce qui lui permet de mettre en œuvre son projet professionnel plus tard plus détendu. Cet article contient quelques conseils pour aider les employés à éviter les erreurs qui pourraient les mettre dans une situation difficile.

Article invité par Raphaël BRIGUET-LAMARRE

A lire aussi : Comment déménager des gros meubles ?

Pourquoi laisser un CDI pour un CDD ?

Laisser un contrat à durée indéterminée pour un contrat à durée déterminée… À première vue, une telle action peut sembler incompréhensible : pourquoi, si vous êtes saint, laissez un emploi stable pour un emploi soi-disant « précaire  » ?

… En réalité, il y a beaucoup de raisons…

A lire également : Quand commencer les cartons pour un déménagement ?

La raison principale, bien entendu, est la possibilité, une fois que le contrat à durée déterminée a atteint sa durée, pour recevoir des prestations de chômage , à condition que certaines conditions soient remplies, ce qui est expliqué un peu plus bas.

Il peut également essayer un emploi différent dans une profession différente de la vôtre. La réalisation d’une SDR peut alors être la première étape d’une transition de carrière attendue et réfléchie.

Enfin, l’objectif peut être de viser un poste mieux rémunéré que celui que vous possédez actuellement et qui n’est tout simplement pas accessible via le canal CDI traditionnel. Le CDD agit alors comme une « période probatoire » avant une suspension finale, si nécessaire, vous permettant d’augmenter votre salaire.

Vous comprendrez dans pose ta dem’ que l’objectif principal est d’aider les employés lors d’une transition de carrière à « leur th’ ». Nous prendrons donc même les mesures concrètes à respecter si un travailleur quitte volontairement le lieu de travail qu’il a engagé par suite d’une démissionrecrutée ailleurs en vertu d’un contrat à durée déterminée pour obtenir une aide au retour au travail (ARE) .

Sachez que d’autres méthodes permettent de compenser par Pôle Emploi, y compris l’achèvement d’une pause conventionnelle.

Premier conseil : Choisissez votre durée limitée

Vous devrez vous poser trois questions pour éviter une erreur dans la sélection du SDR.

Première question : combien de temps devriez-vous rechercher un CDD ?

enregistrement de la durée du contrat à durée déterminée (le dernier jour ouvrable) est analysé comme une perte de chômage involontaire, qui donne droit aux allocations de chômage L’ (contrairement à la démission « classique »).

Décret n° 2019-797 du 26 juillet 2019 relative au régime d’assurance chômage, annexe A, art. 1

Cependant, il y a quelques points qui doivent être vigilants :

  • Seul un contrat d’ au moins 65 jours ouvrables depuis le retrait vous permet d’avoir droit à des allocations de chômage ( décret n° 2019-797 du 26 juillet 2019 sur l’assurance chômage, annexe A, article 4). Par conséquent, afin de recevoir un total de 65 jours ouvrables, il est recommandé de trouver un contrat d’une durée d’au moins 4 mois .
  • Vous devez additionner une période d’affiliation d’au moins 130 jours au cours des 24 derniers mois. En particulier, au cours des 24 derniers mois ou des 36 derniers mois, vous devez avoir travaillé pour des travailleurs âgés de 53 ans ou plus à la fin de votre contrat de travail pendant au moins 6 mois (décret n° 2019-797 du 26 juillet 2019 relatif au régime d’assurance chômage, annexe A, art. 3).

Alors ne quittez pas votre CDI trop tôt !

Deuxième question : Où le DCT doit-il rechercher ?

Trouver un emploi dans le même domaine professionnel que le vôtre facilitera l’obtention de votre contrat, car les recruteurs apprécieront votre expérience professionnelle.

Cependant, vous pouvez l’utiliser pour commencer votre transition professionnelle et rechercher un contrat à durée déterminée dans le domaine professionnel, où vous souhaitez commencer plus tard.

Par exemple, si vous êtes actuellement comptable et que vous souhaitez devenir développeur web indépendant , pourquoi ne pas l’utiliser pour trouver un CDD lié au développement web.

Question 3 : Comment obtenez-vous le SDR désiré ? Restez vague !

Je ne suis pas spécialiste du recrutement.

Autrement dit, beaucoup de gens m’ont déjà consulté pour trouver comment quitter leur CDI pour obtenir un contrat à durée déterminée, et j’ai remarqué dans la pratique qu’il vaut mieux rester vague sur vos motivations et vos futurs projets professionnels pendant l’entrevue.

Les employeurs ont tous des raisons différentes de s’adapter aux contrats . De nombreux employeurs ne sont pas très satisfaits du recrutement d’un employé qui a décidé plus tard de devenir indépendant ou directeur général. Bien sûr, ce conseil ne convient pas à toutes les entreprises : chacune est différente !

Deuxième conseil : Retrait en tenant compte de la période de préavis

Dès votre retrait, vous devez l’aviser, dont la durée varie habituellement en fonction de votre convention collective et de vos obligations.

Demandez :

  • Durée de votre message (généralement entre 1 et 3 mois)
  • de si vous souhaitez ou non obtenir une renonciation à la résiliation Indépendamment conformément aux politiques de votre entreprise.

L’ idéal est de recevoir une promesse de résilier votre contrat à durée déterminée avant votre retrait afin de vous assurer que vous n’êtes pas au chômage après votre retrait.

Que dois-je faire si vous êtes engagé dans le cadre d’un contrat à durée déterminée si la notification n’a pas pris fin après votre retrait ?

Soit négocier une exemption de congédiement (assurez-vous que votre employeur déclare que vous n’avez pas d’autres options) ou vous risquez de ne pas respecter votre message.

Dans ce dernier cas, l’entreprise peut vous demander une indemnisation devant le Conseil de Prud’hommes , mais d’une part, peu d’entreprises sont impliquées dans ce type d’action, d’autre part, elle doit le faire. lui a infligé des dommages (ce qui est difficile à prouver si vous avez déjà fait partie de votre message).

noter que de nombreuses conventions collectives permettent au sous-traitant de bénéficier de plusieurs heures d’absence par jour ou par mois pour trouver un nouvel emploi Il est à .

Troisième conseil : Évitez de fermer le nouveau CSD pour être cassé avant sa fin

Vous venez de signer un contrat à durée déterminée. Pour le moment tout se passe comme prévu !

Cependant, une erreur peut ruiner tout le travail que vous avez fait.

Rappelez-vous que vous devez travailler au moins 65 jours après votre retraite pour être admissible au chômage.

Par conséquent, vous devriez éviter ce qui suit (si possible) :

  • leur période de stage n’est pas interrompue avant la fin du DCT ;
  • que nous recherchons un être en mesure de blâmer une faute grave qui permet l’effondrement attendu par la CDD.

Quatrième conseil : Organiser la fin de la CDD

Le terme de votre durée limitée est venu. Vous pouvez enfin mettre en œuvre votre projet professionnel et bénéficier en même temps de la compensation versée par Pôle Emploi !

Sous certaines conditions, vous pouvez même accumuler le statut d’auto-entrepreneur et des allocations de chômage.

Cependant, ne restez pas fermé pour les suggestions.

Par exemple, si vous n’êtes pas hostile à garder un pied dans le monde de la voiture, vous pouvez demander à votre employeur de signer un nouveau contrat de travail à temps partiel qui vous permettra de maintenir la sécurité dans la mise en œuvre de votre projet professionnel voisin.

Le travail à temps partiel peut être une bonne option, à condition que vous ne travaillez pas le même Activité comme votre employeur. La combinaison de la subordination légale et de l’obligation de fidélité qui en résulte empêche le salarié de concurrencer son employeur dans l’exécution du contrat de travail.

Résumons tout ce que nous venons d’expliquer :

  • Tout d’abord, vous devez chercher une durée déterminée pour être admissible au chômage dans la région que vous voulez.
  • Vous devrez alors prévoir le délai de préavis après votre rétractation, il est idéal de faire une promesse de résilier un contrat à durée déterminée avant le retrait.
  • Une fois votre contrat conclu, faites tous les efforts possibles pour satisfaire votre nouvel employeur afin d’éviter la rupture anticipée de votre contrat avant d’avoir 65 jours ouvrables.
  • Après tout, après avoir terminé votre contrat, vous devrez effectuer la procédure pour réclamer le chômage et, le cas échéant, combiner la rémunération versée par Pôle Emploi avec le statut d’entrepreneur ou de dirigeant.

Vous pouvez trouver Raphaël, qui explique comment laisser un CDI pour un CDD, sur LinkedIn.

👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus fréquentée de futurs démissionnaires ! Inspiration quotidienne et assistance mutuelle garantie !

👉 Pour façonner la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes de soutien individuels et la formation en ligne de la Pose Tadom Academy.

ARTICLES LIÉS