Choisir une agence immobilière à Brest pour la vente de votre bien

Lorsque vous décidez de mettre votre bien en vente, il est impératif que vous trouviez la meilleure agence immobilière pour vous représenter. Choisir une agence, avec laquelle vous travaillerez, n’est pas une tâche facile.

Avec tant de personnes qui offrent des services similaires dans votre région, vous devrez faire quelques recherches pour affiner votre liste. Dans le même temps, il vous permettra de choisir l’agence immobilière qui, selon vous, offrira le meilleur service et vous aidera à obtenir le meilleur prix de vente.

Donc, ne vous précipitez pas dans le choix de votre agence immobilière et comptez sur les informations suivantes pour faire un choix raisonnable.

Prenez le temps de chercher une bonne agence immobilière

C’ est une condition préalable essentielle pour trouver la bonne agence pour vous. Dans une métropole comme Brest, vous ne manquerez pas les propositions des agents immobiliers, ce qui est certain. C’est une ville qui attire beaucoup de gens parce que c’est agréable d’y vivre. Et l’immobilier vous êtesen expansion, parce que la demande de logements est élevée. En conséquence, les opérateurs immobiliers se multiplient également.

Dans ce contexte, si vous voulez gagner autant que possible avec la vente de votre propriété, vous devez passer un certain temps à étudier le marché actuel du logement. Cela vous permettra de savoir précisément si le moment est venu de vendre ou non.

Si l’offre ne répond pas suffisamment à la demande de logements, c’est un signe que vous pouvez tirer beaucoup de la vente de votre propriété, parce que les acheteurs recherchent toutes les occasions. D’autre part, si l’offre répond à la demande dans une certaine mesure, vous pouvez toujours en tirer un bon revenu, mais certainement pas autant que vous le vouliez.

Les candidats, avec plus d’options à portée de main, ne réfléchiront certainement pas deux fois avant d’aller voir ailleurs si vos conditions ne sont pas flexibles. Vous pouvez alors choisir d’attendre un peu de temps etespérons que la situation change rapidement en votre faveur.

Comparez les Agents immobiliers dans Brest

Lorsque vous examinez les agences immobilières, vous devez choisir trois qui ont une bonne réputation dans votre région. C’est l’occasion d’étudier de près toutes les agences immobilières de la ville de Brest, et de les comparer pour trouver ce qui semble être le bon choix.

La première étape consiste à appeler chacune des agences et à leur demander de vous donner un avis écrit de la vente de votre propriété. Cet avis n’est pas utilisé uniquement pour vous dire ce que vous pouvez vous attendre à obtenir pour votre propriété.

Et il tubes aussi l’occasion de rencontrer l’agent, de vous donner une idée sur le niveau de professionnalisme et leur fiabilité. Pour comparer ces opinions, vous pouvez obtenir des conseils juridiques pour vous aider à comprendre les termes techniques des propositions qui vontfaire.

Vos conseils juridiques sont également importants pour s’assurer que tout est fait conformément aux dispositions de la Loi sur les transactions immobilières en vigueur.

La première étape consiste à appeler chacune des agences et à leur demander de vous donner un avis écrit de la vente de votre propriété. Cet avis n’est pas utilisé uniquement pour vous dire ce que vous pouvez vous attendre à obtenir pour votre propriété.

Il vous donne également l’occasion de rencontrer l’agent, d’avoir une idée du niveau de professionnalisme et de leur fiabilité. Pour comparer ces différents examens, vous pouvez obtenir l’aide d’un pour bien comprendre les termes techniques des propositions qu’ils soumettront.

Vos conseils juridiques sont également importants pour s’assurer que tout est fait conformément aux dispositions de la Loi sur les transactions immobilières en vigueur.

Vérifiez les responsabilités de votre agence immobilière àBrest

Vous pouvez demander à votre agence immobilière de signaler ses références dans la vente de biens immobiliers à Brest. Demandez spécifiquement les transactions qui ont été effectuées récemment.

Cela vous permettra d’approcher les personnes avec lesquelles l’agence a travaillé et de déterminer leur niveau de satisfaction. La plupart des gens seront honnêtes avec vous, et cela vous aidera à prendre la meilleure décision pour vous aider à vendre rapidement et au meilleur prix possible.

Bien entendu, cette demande n’est pas contraignante et l’agence peut choisir de maintenir la confidentialité de ses données. Cependant, vous serez toujours en mesure de réaliser vos enquêtes dans les zones où il propose des propriétés à la vente. De là, vous pouvez rejoindre d’autres propriétaires et en apprendre davantage sur la fiabilité de l’agence.

Vous pouvez demander à votre agence immobilière de signaler ses références dans la vente de biens immobiliers à Brest. Demandez en particuliertransactions qui ont été effectuées récemment.

Cela vous permettra d’approcher les personnes avec lesquelles l’agence a travaillé et de déterminer leur niveau de satisfaction. La plupart des gens seront honnêtes avec vous, et cela vous aidera à prendre la meilleure décision pour vous aider à vendre rapidement et au meilleur prix possible.

Bien entendu, cette demande n’est pas contraignante et l’agence peut choisir de maintenir la confidentialité de ses données. Il n’empêche pas, vous serez toujours en mesure de faire vos enquêtes dans les domaines où il propose de l’immobilier à vendre. De là, vous pouvez rejoindre d’autres propriétaires et en apprendre davantage sur la fiabilité de l’agence.

Demander à voir les approbations d’agence immobilière

C’ est sans aucun doute l’un des éléments les plus importants à ne pas oublier. Vous devez vous assurer que votre agence immobilière dispose des autorisations appropriées pour pratiquer dans la région. Dans lela plupart des cas, ces organismes sont enregistrés auprès des autorités administratives chargées des affaires foncières. Toutefois, cette vérification est nécessaire pour s’assurer qu’elles sont fiables et fiables.

De là, lorsque vous remettez les clés à une agence immobilière, vous pourrez le faire en toute confiance. Pour la sécurité de votre propriété, ne vous laisser emporter par des promesses et insister pour soumettre ces autorisations.

Conclusion

Vous avez certainement compris l’importance de choisir votre agence immobilière, et surtout de prendre le temps de les consulter avant de les comparer. L’expérience et la reconnaissance de l’agence immobilière sont des éléments qui influenceront fortement votre choix. Donc, ne négligez aucun de ces points lors de vos rapports.

Diagnostics immobiliers : quelles sont les nouveautés en 2020 ?

La vente ou la location d’un bien immobilier sur le long terme nécessite la réalisation d’un certain nombre de diagnostics immobiliers par les propriétaires. Chacun de ces diagnostics vise à assurer un minimum de protection pour les futurs habitants ou usagers. Le dossier de diagnostic fourni dans le contrat de vente permet également à l’acheteur d’avoir une idée précise sur l’état du bien immobilier qu’il acquiert. Pendant que certains des diagnostics sont obligatoires, d’autres le sont moins et représentent plutôt des suggestions à prendre en compte. Découvrons ce que nous réserve 2020 en matière de diagnostics immobiliers.

Les biens immobiliers à faire diagnostiquer avant cession

Tous les biens immobiliers sont concernés par les diagnostics immobiliers à réaliser avant la cession. L’accent est mis plus précisément sur :

  • Les biens immobiliers utilisés en tant qu’habitation ;
  • Les biens immobiliers utilisés en tant que locaux professionnels, c’est-à-dire les bureaux ;
  • Les biens immobiliers mixtes, c’est-à-dire ceux qui sont utilisés à la fois comme bureaux et comme habitation.

Dans certains cas, les garages font également partie des biens immobiliers à diagnostiquer. Lorsqu’en tant que propriétaire, vous pensez vendre un bien immobilier ayant un garage ou un abri de jardin, n’oubliez pas de les faire aussi diagnostiquer. En 2020, plus de précisions sont apportées quant à ces détails que bon nombre de propriétaires font mine d’ignorer.

Les diagnostics immobiliers obligatoires

Les diagnostics à réaliser avant la vente ou la location d’un bien immobilier sont nombreux. Même s’il n’est pas nécessaire de tous les réaliser en même temps, certains sont prioritaires. Un diagnostic électrique à Rennes peut par exemple être réalisé pour plus de sécurité sans pour autant être obligatoire. On compte parmi ces diagnostics :

  • Le diagnostic amiante ;
  • Le diagnostic plomb ;
  • Le diagnostic termites.

Le diagnostic amiante concerne essentiellement les biens immobiliers dont le permis de construire a été délivré avant juillet 1997. Si le permis de construire du bien en question a été délivré bien plus tard, alors vous pourrez vous passer de ce diagnostic. Si votre bien est concerné par ce diagnostic, ne pas le réaliser avant la cession ferait peser de gros risques sur la santé des futurs habitants. Outre cela, vous vous exposez à une sanction juridique ou à une amende voire les deux. La durée de validité de ce diagnostic est illimitée si aucune trace d’amiante n’a été détectée. Dans le cas contraire, il doit être refait chaque 3 ans au plus tard.

Le diagnostic plomb concerne uniquement les biens immobiliers construits avant janvier 1949. Il est important de veiller à la réalisation de ce diagnostic si le bien immobilier à vendre fait partie des concernés. Tout comme l’amiante, le plomb est également très nocif pour la santé. Ce diagnostic doit être refait chaque année si plomb il y a.

Le diagnostic termites est obligatoire pour les biens immobiliers situés dans les zones jugées à risque. Toutefois, vous pouvez le faire réaliser pour limiter les dégâts même si le bien immobilier est dans une zone neutre. Il doit être fait à nouveau chaque 6 mois si la présence de termites est détectée.

Les autres diagnostics immobiliers

Hormis les diagnostics obligatoires, il y a aussi d’autres diagnostics immobiliers dont :

  • Le diagnostic de performance énergétique ;
  • Le diagnostic électrique ;
  • Le diagnostic gaz ;
  • Le diagnostic loi Carrez…

Louer pour défiscaliser

Avez-vous déjà pensé à louer pour défiscaliser ? Comment s’y prendre et quelle solution de défiscalisation choisir lors de son investissement immobilier locatif ? Retour sur les diverses manières de défiscaliser en louant un logement suite à un investissement immobilier.

Investissement immobilier locatif : l’astuce défiscalisation

Quand on décide d’acheter un logement pour le louer à un locataire, on fait un choix durable. Se construire un patrimoine, préparer une retraite, penser à une transmission de patrimoine, sécuriser son foyer et sa famille… Les compléments de revenus générés par la location d’un bien immobilier sont très avantageux sur le long terme.

Vous en avez sans doute entendu parler, les lois de défiscalisation mises en place par le Gouvernement sont là pour encourager le rebond du marché immobilier. Loi Malraux, LMNP, Loi Pinel… Quelles lois de défiscalisation sont applicables à l’immobilier locatif et lesquelles vous promettent une meilleure réduction d’impôt ? On vous guide sur votre investissement immobilier locatif en défiscalisation.

Investir dans l’immobilier neuf et louer avec la loi Pinel

La loi Pinel remplace la loi Duflot depuis le 1er septembre 2014. cette loi de défiscalisation bien connue des investisseurs concerne l’immobilier neuf à destination du marché locatif. Le Pinel permet d’accéder à une réduction d’impôt sur le revenu plus intéressante qu’avec le dispositif Duflot.

Le principe de la loi Pinel ? Vous déduisez de votre impôt une partie du montant du logement neuf que vous avez acquis, et ce, directement sur vos impôts sur le revenu. Les modalités de la loi Pinel sont les suivantes :

  • Pour une location de 6 ans, la réduction d’impôt est de 12 % ;
  • Pour une location de 9 ans, la réduction d’impôt est de 18 % ;
  • Pour une location de 12 ans, la réduction d’impôt est de 21 %.

Louer un logement neuf en défiscalisation

Payer ses impôts n’est pas l’activité préférée des Français, et l’État le sait bien. En mettent à disposition des Français des dispositifs incitatifs à la fois sur l’investissement locatif et sur la défiscalisation, un système gagnant-gagnant se met en place. L’investisseur en immobilier locatif se lance dans une affaire qui lui assure une rentabilité pérenne.

Le fait que le logement soit neuf (loi Pinel) présente plusieurs avantages :

  • La construction de tout logement neuf est encouragée ;
  • Le locataire est rassuré sur la qualité de son futur habitat ;
  • La demande en locatif est moins frileuse avec un logement neuf ;
  • Le propriétaire investit dans un logement “prêt à habiter” et conforme aux normes.

Louer pour défiscaliser permet de s’assurer qu’un retour sur investissement sera fait via votre feuille d’impôts sur le revenu (sous réserve de location du logement neuf).

Défiscalisation, LMNP, Censi-Bouvard…

Les résidences de services neuves sont aussi un excellent moyen de se constituer un revenu complémentaire tout en défiscalisant. Vous avez le statut de Loueur de meublé non professionnel ( LMNP).

Le principe : vous investissez dans une résidence de services neuve (étudiant, EHPAD, tourisme) pour faire du locatif. Ensuite, vous déduisez les charges de vos recettes locatives et déduisez des loyers une partie du prix du logement.

Le dispositif Censi-Bouvard est une alternative au statut LMNP. Celui-ci vous permet d’accéder à une réduction d’impôt de 11 % sur 9 ans mais ne sera pas applicable à un logement neuf de tourisme. Par ailleurs, vous avez droit à une récupération de la TVA avancée à l’achat du logement. Parfait pour amorcer la défiscalisation.

Investir dans l’immobilier ancien pour louer

Si vous êtes prêt à effectuer des travaux, vous avez la possibilité avec la loi Malraux de faire votre investissement dans un logement ancien (patrimoine). Vous réalisez les travaux et bénéficiez d’une réduction d’impôt de 30 % maximum du prix des travaux.

L’investissement en monument historique est aussi possible. En fonction de votre TMI (tranche marginale d’imposition), vous bénéficiez d’un avantage fiscal de taille, surtout si vous êtes fortement imposé.

Enfin, le Cosse ancien permet aussi d’accéder à une défiscalisation intéressante. Vous vous engagez à cautionner le système du Louer Abordable, pour aider des foyers dans le besoin. L’abattement peut aller de 15 % à 85 % selon les cas de figure (social, très social, etc.).

Des plafonds de loyers et de revenus / ressources sont à respecter concernant le locataire, comme pour beaucoup de dispositifs de défiscalisation immobilière. Vous devrez impérativement louer pour une durée minimale de 6 ans. La durée minimum est de 9 ans en cas de logement très social.