Comment bien choisir son assurance prêt immobilier ?

Généralement qualifié d’assurance emprunteur, l’assurance prêt immobilier est un contrat de prévoyance. Celui-ci a pour but de garantir le remboursement du capital restant de votre emprunt ou de ses mensualités. Elle intervient lorsque vous n’êtes pas en mesure d’assurer vous-même ce remboursement. Il est donc essentiel pour vous de bien la choisir. Ainsi, comment bien choisir son assurance prêt immobilier ? Voici ce qu’il faut considérer.

Le choix en fonction des garanties emprunteurs

Afin de disposer de la meilleure assurance emprunteur immobilier, vous devez évaluer les garanties. Autrement dit, les divers cas dans lesquels vous êtes couverts. En effet, c’est par cette analyse que vous trouverez l’assurance qui convient le mieux à votre situation. Il existe deux types de garantie dans chaque contrat d’assurance.

A lire également : Comment réussir l’achat d’un appartement neuf ?

Pour commencer, vous avez les garanties obligatoires. Il s’agit d’une part de la couverture du risque de décès. Selon cette garantie, en cas de disparition de l’emprunteur, l’assurance se charge du remboursement du capital dû restant. D’autre part, vous avez la couverture de Perte Total Irréversible d’Autonomie (PTIA) ou Invalidité Absolue définitive. Celle-ci suppose le remboursement du capital dû lorsque l’assurer est touché par une invalidité. Toutefois, pour être valable cette invalidité doit supposer l’assistance permanente d’une tierce personne.

Concernant les garanties facultatives, vous avez également plusieurs couvertures offertes. D’abord, il y a la couverture du risque Invalidité Permanente Totale (IPT). Celui-ci suppose une prise en charge totale du capital restant dû ou des échéances de prêt. Il intervient lorsque l’assurer est dans une situation d’incapacité totale. Ensuite, vous avez la couverture Invalidité Permanente Partielle (IPP). Elle intervient lorsque l’invalidité est comprise 33% et 66%. Elle ne prend en charge qu’une partie des mensualités de prêt. 

Lire également : Pays de la Loire : 3 raisons d’investir dans de l’immobilier neuf

En outre, il y a la couverture du risque Incapacité Temporaire de Travail (ITT). D’après elle en cas d’arrêt du travail, l’échéance de prêt sera : pris en charge pas l’assureur. Celle-ci est valable au-delà de la période de franchise déterminée à la souscription jusqu’à l’échange du congé maladie ou accident. Enfin, la couverture du risque de perte emploie (PE). Elle couvre l’assuré en cas de licenciement dont il n’est pas le responsable et pour lequel il perçoit une indemnité chômage.

Les autres critères à considérer pour choisir son assurance emprunteur immobilière

Ce sont des critères accessoires, également importants. Ils sont nombreux et il s’agit de :
– L’âge maximum pour actionner les garanties

– Les cas d’exclusion prévue dans le contrat

– Le délai de franchise allant de la survenance de l’événement malheureux au début de l’indemnisation

– La durée de l’indemnisation dans le cas de situation temporaire

– Le délai éventuel de carence pendant lequel l’assurance ne prend en charge aucune échéance de prêt

– La quotité de l’assurance emprunteur

Concernant le dernier des éléments à prendre en compte dans le choix de son assurance emprunteur, il y a également des critères à considérer. Ainsi, les critères à considérer pour déterminer la quotité de chaque emprunteur sont :

– Les antécédents familiaux et médicaux

– La profession exerce par l’emprunteur

– Les revenus de l’emprunteur

– La nature du bien immobilier sur lequel portera l’assurance prêt immobilier

Pour conclure, notez que le choix de votre assurance devra être fait en comparant les diverses garanties proposées par les divers assureurs. Il doit également prendre en compte les divers autres éléments aborder. 

ARTICLES LIÉS