Rembourser à 100 % les médicaments d’un enfant diabétique

Le diabète juvénile est malheureusement une maladie qui sévit de plus en plus. En France, on enregistre près de 2 300 nouveaux cas d’enfants diabétiques de type 1 par an. Or, c’est une maladie à caractère chronique qui nécessite un traitement prolongé dont le coût est particulièrement onéreux. Et c’est justement du remboursement des médicaments d’un enfant diabétique que nous allons parler. 

Le diabète chez l’enfant, une maladie qui coûte cher 

Le diabète est une affection provoquant une élévation anormale du taux de glycémie. À court terme, il peut provoquer des malaises et de l’hypoglycémie. À long terme, il entraîne des problèmes de santé graves tels que la cécité, l’impuissance, les neuropathies, les maladies cardiovasculaires… Ainsi, souscrire une assurance enfant permet de se protéger des frais de soins du diabète et des autres maladies potentielles. 

A lire aussi : Comment bien estimer la valeur de ses biens pour une assurance habitation décoration

En effet, le coût du traitement d’un diabétique peut atteindre plus de 5 000 € par an. Les dépenses sont réparties entre le coût des médicaments (38 %), soins infirmiers (32 %), hospitalisations (16 %), consultations médicales (7 %), surveillances et autres (7 %). À cela s’ajoutent les coûts liés aux complications de la maladie.

Le diabète, une affection de longue durée 

Le diabète figure sur la liste des ALD 30 (affections de longue durée exonérantes). C’est-à-dire que certains frais liés à la maladie sont pris en charge par la Caisse de l’Assurance Maladie. 

A lire aussi : Comment annuler son assurance MAE habitation

Les frais médicaux pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale :

  • Les
    médicaments (insulines, antidiabétiques oraux), 
  • Le
    traitement de plaies cutanées liées au diabète, 
  • Le
    traitement des facteurs risque de maladie cardiovasculaire,   
  • Les
    consultations et actes médicaux chez les généralistes et les
    diabétologues, 
  • Les
    hospitalisations 

Les frais non remboursés entièrement par la Sécurité sociale :

  • Les
    consultations chez un diététicien, chez un podologue et chez un
    kinésithérapeute, 
  • Les
    franchises médicales sur les médicaments. 

Bon à savoir : le remboursement est fait suivant le tarif conventionnel. 

Il faut préciser que la Sécurité sociale ne prend en charge que 100 % du tarif conventionnel. Par exemple : le prix de consultation conventionnel est de 25 €. Mais votre médecin n’adhère pas à ce tarif et fixe librement le sien à 35 €. Votre caisse de Sécurité sociale rembourse uniquement les 25 €. 

Le rôle de la mutuelle santé dans le traitement du diabète chez l’enfant 

On voit bien que toutes les dépenses de santé liées au diabète juvénile ne sont pas remboursées intégralement par la Sécu. C’est le cas des consultations chez un diététicien, alors que ce spécialiste vous aide à adopter le régime alimentaire adapté. De plus, d’autres dépenses comme le forfait de 1 €, les forfaits hospitaliers et les franchises médicales sont à votre charge. 

Votre assurance enfant s’occupe de ces sommes non prises en charge en proposant des remboursements complémentaires. Une telle garantie offre des avantages importants : 

  • L’assurance
    pour l’enfant de bénéficier de meilleurs soins possibles, quel
    qu’en soit les coûts, 
  • L’assurance
    pour les parents d’être soutenus financièrement durant le
    traitement de leur enfant. 

Pourquoi la complémentaire santé des enfants est-elle si importante ?

La fréquence des soins et des consultations médicales des enfants est généralement plus élevée que celle d’un adulte. À titre d’exemple, un nourrisson doit être examiné mensuellement par un pédiatre pendant la première année de sa vie. En grandissant, il consulte fréquemment son médecin quand viennent les rhumes, les toux, les grippes ou les gastro-entérites. Et encore, nombreux sont ceux qui portent des lunettes, des prothèses dentaires, des prothèses auditives… 

L’assurance enfant permet donc à vos enfants d’être couverts en permanence par des garanties adaptées à leurs besoins. Elle est fortement recommandée si votre enfant doit consulter régulièrement des spécialistes (dermatologue, orthopédiste, etc.). 

Il appartient aux parents de trouver l’offre d’assurance répondant aux besoins de leurs progénitures. Pour cela, il faut trouver le contrat dont les options couvrent les dépenses mal remboursées par la Sécurité sociale. À titre d’exemple, une monture de lunettes de vue est remboursée à 60 % sur la base d’un tarif de 30,49 €. Autrement dit, le remboursement maximal est de 18,29 € alors qu’une monture peut coûter plus de 100 €. 

Les conséquences d’un traitement mal pris en charge pour la santé de l’enfant diabétique

Les conséquences d’un traitement mal pris en charge pour la santé de l’enfant diabétique sont nombreuses. Sans une couverture adéquate, les parents peuvent être confrontés à des frais médicaux très élevés qui peuvent mettre leur budget familial en péril. Un enfant diabétique non traité peut développer des complications telles que la rétinopathie diabétique, l’insuffisance rénale, ou encore des affections cardiovasculaires. La prise en charge du diabète nécessite souvent plusieurs types de médicaments et autres dispositifs médicaux tels que les bandelettes et les lecteurs de glycémie, ainsi que des visites chez divers spécialistes (endocrinologue, ophtalmologiste…). Ces coûts cumulatifs peuvent rapidement dépasser le seuil supportable pour une famille moyenne.

C’est pourquoi il est crucial d’avoir accès à une complémentaire santé adaptée aux besoins spécifiques de chaque patient atteint de cette maladie chronique. Les professionnels de santé insistent sur l’importance d’une surveillance régulière du taux de glucose sanguin afin d’éviter toute complication future. Il est donc primordial que tous les traitements soient correctement pris en charge par la sécurité sociale et par l’assurance complémentaire choisie par chaque famille concernée.

Les initiatives des pays étrangers en matière de remboursement des médicaments pour les enfants diabétiques

Dans de nombreux pays, le remboursement des médicaments pour les enfants diabétiques est une priorité. En Australie, par exemple, la couverture complémentaire en matière de santé est obligatoire et inclut la prise en charge intégrale des soins liés au traitement du diabète chez l’enfant. Aux États-Unis, les familles peuvent bénéficier d’aides financières telles que Medicaid qui permettent une prise en charge partielle ou totale des frais médicaux selon leur niveau de revenus.

En Europe aussi, plusieurs pays ont mis en place des mesures visant à faciliter l’accès aux traitements pour les enfants diabétiques. Au Royaume-Uni par exemple, ces derniers bénéficient d’une gratuité totale sur tous leurs traitements et dispositifs associés à la maladie grâce au National Health Service. En Allemagne aussi, la sécurité sociale prend en charge jusqu’à 100 % des coûts liés aux soins du diabète chez l’enfant.

Toutes ces initiatives ne sont pas toujours suffisantes et certains militants continuent de se battre pour obtenir un accès universel à tous les types de traitements nécessaires sans aucune restriction budgétaire dans chaque pays concerné. Dans cet article, nous pouvons dire qu’un accès universel et facile aux médicaments nécessaires ainsi qu’aux équipements tels que les glucomètres doit être garanti pour chaque enfant atteint de cette maladie chronique afin qu’il puisse mener une vie normale tout comme ses camarades non-diabétiques.

ARTICLES LIÉS