Pourquoi investir dans le marché immobilier au Portugal ?

Vous êtes à la recherche d’un endroit en Europe avec beaucoup de soleil, au bord de la mer ? Dans ce cas, l’achat d’une propriété au Portugal peut effectivement être le bon choix pour vous. Mais, avant de commencer votre recherche de propriété, vous devez vous assurer que vous disposez de toutes les informations essentielles sur le processus d’acquisition d’une propriété au Portugal.

Pour vous aider, nous avons élaboré ce guide complet qui couvre toutes les informations dont vous aurez besoin.

A lire en complément : Quelles sont les conditions d’achat d’un bien en Espagne ?

Pourquoi acheter une propriété au Portugal ?

Le Portugal est pays comptant beaucoup de résidence secondaire et très apprécié par de nombreux expatriés.

La côte enchanteresse, la communauté amicale et le climat incomparable font du Portugal une destination idéale pour s’installer. La capitale, Lisbonne, se distingue comme l’une des capitales européennes les plus abordables. Lisbonne compte environ un demi-million d’habitants.

A lire aussi : Comment estimer gratuitement le prix d'une maison ?

Sa petite taille et sa population lui confèrent un charme unique. Mais ne pensez pas une seconde qu’elle n’offre pas tout le confort et les commodités d’une métropole européenne animée. Les villes de Porto et d’Amadora, ainsi que les charmantes villes et villages côtiers de l’Algarve sont également très prisés des étrangers.

Le Portugal a quelque chose à offrir à tout le monde, que vous recherchiez l’énergie d’une grande ville ou la ruralité tranquille.

Aperçu du marché immobilier

Comme le reste du monde, le Portugal a connu de nombreux problèmes économiques par le passé. Le marché immobilier a eu sa part du ralentissement économique mondial de 2008. La valeur moyenne des maisons a perdu environ 11 % entre 2011 et 2012.

Heureusement, après un point bas en 2012, le marché a commencé à se redresser en 2013. Une reprise réussie a eu lieu entre 2013 et 2014, et le marché a commencé à croître régulièrement à partir de 2015. Il reflète l’ensemble de l’économie portugaise.

Depuis 2016, la valeur de l’immobilier de Lisbonne a augmenté à un taux annuel d’environ 2,5 %. Mais, ce n’est pas la croissance la plus impressionnante du marché au Portugal, certaines zones telles que Santa Maria da Feira ont montré une croissance annuelle sans précédent d’environ 12 pour cent. Comme vous le savez, le secret des achats immobiliers est l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement.

Certaines régions du marché immobilier portugais n’ont pas connu une aussi bonne croissance. Les villes de Coimbra et de Guimaraes ont affiché une croissance annuelle de seulement 0,9 % environ. Dans notre prochaine section, nous allons aborder les coûts de l’immobilier dans différentes régions du Portugal.

Pouvez-vous acheter une propriété au Portugal en tant qu’étranger ?

Oui. Il n’existe aucune restriction concernant l’achat de biens immobiliers par des étrangers au Portugal. La seule chose que vous devez faire est d’obtenir un numéro d’identification fiscale (NIF), qui vous sera attribué automatiquement lorsque vous ouvrirez un compte bancaire au Portugal.

L’achat d’une propriété au Portugal est des moyens les plus simple pour les expatriés d’obtenir l’un des « visas dorés » du Portugal. Vous pouvez en obtenir un si vous achetez un bien immobilier d’une valeur minimale de 500 000 € dans une ville, ou de 400 000 € dans une zone à faible densité. Le visa d’or est une sorte de programme accéléré pour devenir citoyen portugais et vous permet de demander la nationalité portugaise après seulement cinq ans de vie au Portugal.

Où trouver une propriété au Portugal

Lorsque vous achetez une propriété au Portugal, il est toujours bon de consulter un agent immobilier expérimenté. Au Portugal, on les appelle imobiliaria. Assurez-vous qu’il s’agit d’une agence enregistrée auprès de l’administration des biens immobiliers et disposant d’un numéro de licence acquis par l’Association portugaise des agents immobiliers (Associacao de Mediadores Imobiliarios).

Taxes et frais

Le principal coût que vous devrez payer est l’impôt sur les transferts de propriété. Cette taxe varie considérablement en fonction de votre situation ; elle peut atteindre 10 % pour les non-résidents dans un paradis fiscal, ou être nulle pour ceux qui achètent une propriété bon marché comme résidence secondaire.

Il est judicieux d’en discuter avec un professionnel pour savoir quels seront les coûts en fonction de votre situation.

Les frais d’agence sont généralement pris en charge par le vendeur. Mais il existe des frais et des taxes que vous devrez peut-être payer, tels que :

  • Imposto Municipal Sobre Transmissões (IMT) ou la taxe de transfert de propriété : Cette taxe dépend du coût de votre maison, et sera plus élevée si la propriété que vous achetez est une deuxième ou troisième maison.
  • Les frais du registre foncier et du notaire : Ils coûtent généralement entre 0,2 % et 1,2 % de la valeur de la propriété.
  • Le droit de timbre : il s’élève à 0,8 % de la valeur de votre maison.

Types de propriétés au Portugal

Le Portugal est un pays très bien développé, et son marché immobilier est tout aussi avancé. Lorsque vous achetez une propriété au Portugal, il y a différents termes que vous devez connaître :

  • Une Casa ou une Moradia fait référence à une maison individuelle typique. Certaines de ces maisons sont dotées de commodités telles qu’une cour ou un patio, et la plupart d’entre elles sont entourées d’un mur et d’une porte d’entrée.
  • Une Casa Geminada est une maison mitoyenne.
  • Les Condomínios ou condos sont des appartements individuels qui partagent des espaces communs. Ils peuvent être coûteux, mais ils offrent en contrepartie un niveau de soins et de sécurité plus élevé.
  • Les quintas sont des maisons ou des fermes rustiques classiques. On les trouve généralement dans l’intérieur du pays, mais certaines se trouvent dans les banlieues.
  • Terreno signifie terre. Certains étrangers choisissent d’acheter un terrain et de construire leur propre maison. Si vous choisissez de le faire, vous devez d’abord vérifier auprès de la mairie (Câmara Municipal) que le terrain est enregistré à des fins d’habitation et non d’agriculture.

ARTICLES LIÉS