Comment se lancer dans l’immobilier sans argent ?

Sans argent, est-il possible de se lancer dans l’immobilier ? Est-il réaliste de vouloir se lancer dans un investissement locatif sans apport ? On vous explique pourquoi et comment investir dans l’immobilier en comptant sur un simple crédit à la banque.

Pourquoi investir dans l’immobilier ?

Assurer ses arrières est devenu essentiel ces dernières années. Avec l’instabilité de certaines situations, de nombreux particuliers se tournent vers l’investissement immobilier. Acheter un bien afin de faire du locatif est une solution qui permet de devenir propriétaire tout en assurant un logement à un foyer. Les raisons d’investir dans l’immobilier sont réelles :

A voir aussi : 3 avantages d'investir dans l’immobilier en Corse

  • Vous générez des revenus stables, réguliers et complémentaires ;
  • Vous anticipez l’avenir et vous vous constituez un patrimoine ;
  • Vous assurez votre sécurité financière ou celle de votre famille ;
  • Vous avez la possibilité de bénéficier d’avantages fiscaux non négligeables ;
  • Votre projet est soutenu par une banque si votre situation financière est stable ;
  • Vous permettez à un foyer de bénéficier de prix et de loyers plafonnés sur leur appartement en résidence principale.

Si investir dans l’immobilier était pratiquement impossible sans argent (apport) il y a encore quelques décennies, la conjoncture a pu faire évoluer la mouvance. L’arrivée de lois et de décrets incitatifs à l’investissement immobilier locatif a agi comme levier dans le domaine.

Aujourd’hui, nul besoin d’avoir un patrimoine établi pour se lancer dans un projet d’investissement immobilier locatif. Nous vous donnons quelques clés pour faire aboutir vos démarches de prêt à la banque, pour votre futur achat immobilier locatif.

A découvrir également : Quel type de contrat appartient un contrat de vente ?

Comment mener à bien un projet immobilier sans apport ?

Autofinancer son bien immobilier est tout à fait possible. Dans le cas où toutes les conditions sont réunies pour déc’rocher un prêt immobilier à la banque, un achat immobilier peut tout à fait être payé par l’argent d’un crédit et par les euros… de votre locataire lui-même.

  • Votre projet doit être réaliste et détaillé, afin que votre interlocuteur, en l’occurrence la banque, soit convaincu ;
  • Le choix de votre bien immobilier doit montrer votre sérieux : qui dit bon emplacement dit rentabilité locative ;
  • Choisissez bien votre « cible d’immobilier locatif » : couple ? Etudiant ? Immeuble ancien ou neuf ?
  • Faites levier : le loyer perçu sera une source de revenus régulière (montant du loyer supérieur à vos mensualités) ;
  • Votre capacité d’épargne doit être convaincante ;
  • Votre taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 % de vos revenus ;
  • Les salariés en CDI sont favorisés : votre banque doit être en confiance ;
  • En tant que primo-accédant, vous avez la possibilité de faire un prêt à taux zéro auprès d’une banque ;
  • Faites le tour des établissements bancaires : il est parfois possible de trouver des crédits à 110 % qui prennent en charge les frais de notaire ;
  • Faites valoir les avantages fiscaux, renseignez-vous sur le dispositif Pinel, la loi Malraux, le marché immobilier et bien sûr, la location en meublé ou en nu.

En bordant votre projet, vous avez la capacité d’être convaincant et d’obtenir l’argent et les euros de votre crédit très simplement. L’investissement immobilier sans apport d’argent est possible si les conditions d’emprunt sont réunies et que la situation est jugée viable.

Investir sous le statut de la SCPI 

Si vous n’avez pas envie de souscrire un crédit, vous avez également l’option de faire un achat locatif en prenant des parts dans une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). Avec seulement quelques milliers d’euros, vous pouvez investir et ainsi obtenir une rentrée d’argent régulière. Bien entendu, la somme sera en rapport avec ce que vous aurez injecté. 

Le gros avantage de ce statut, c’est que vous n’aurez à vous occuper de rien, car c’est la société de gestion qui le fera à votre place. Vous n’aurez donc qu’à attendre le versement de vos loyers, de manière mensuelle ou trimestrielle, en fonction de ce qui est inscrit au contrat. Aussi, vous pourrez revendre vos parts, si vous le souhaitez, dans le cas où vous avez besoin d’argent ou si vous souhaitez faire une plus-value. Bien entendu, il faut que vos parts trouvent un acheteur, mais en attendant, vous avez toujours les loyers qui vous seront versés. 

Sachez qu’il existe deux types de SCPI :

  • la SCPI de rendement
  • la SCPI fiscale

Celle que vous rencontrerez le plus fréquemment, est la SCPI de rendement, qui peut être spécialisée dans la location de bureaux, de commerce ou pour la santé par exemple. 

ARTICLES LIÉS