Quelle TVA appliquer pour des travaux ?

  • 1 Connaître le taux de TVA à appliquer en moins de 2 minutes
  • 2 Les différents taux de TVA à appliquer pour les travaux de construction
    • 2.1 TVA à 20 % (taux normal)
    • 2.2 TVA à 10 % (taux intermédiaire)
    • 2.3 TVA à 5,5 % (taux réduit)
      • 2.3.1 Liste des matériaux, équipements ou appareils éligibles au taux réduit de TVA (5,5%)
  • 3 Taux de TVA pour les micro-entrepreneurs dans le bâtiment
  • 4 Taux de TVA pour les frais de déplacement dans le bâtiment
  • 5 Taux de TVA applicables dans le bâtiment pour les départements d’outre-mer et des territoires
    • 5.1 Martinique, Réunion et Guadeloupe
    • 5.2 Polynésie française
    • 5.3 Guyane et Mayotte
    • 5.4 Dans les collectivités locales et régionales et TOM
  • 6 Taux de TVA dans les pays de l’Union européenne
  • 7 Paiement inverse de la TVA en cas de sous-traitance entre la construction
  • professionnels

    A lire aussi : Les différents taux pour les prêts de travaux

  • 8Certificat TVA simplifiédans le bâtiment
  • Résumé

Il est parfois difficile pour les artisans, les PME de l’industrie de la construction de se retrouver parmi les différents taux de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) . Afin de soumettre des devis et des factures corrects à vos clients, vous devez vérifier les taux de TVA en vigueur dans le secteur de la construction. Celles-ci varient en fonction du type de travail, du chantier, du matériel, de l’équipement, du type d’habitation ou de la forme juridique du client.

Découvrez le taux de TVA à appliquer en moins de 2 minutes

Pour connaître le taux de TVA à appliquer au devis, il vous suffit de vous poser les 7 questions suivantes :

Lire également : Tout savoir sur les travaux d'isolation

Ce sera le travail que vous allez faire :

  1. A propos d’une maison d’habitation de moins de 2 ans ?
  2. Augmenter la superficie du bâtiment/des locaux existants de plus de 10% ?
  3. Éléver ou agrandir la construction existante ?
  4. Reconstruire plus de 50% de la fondation ?
  5. Reconstruisez plus de 50% de laéléments impliqués dans la résistance et la rigidité de la structure ou de la construction ?
  6. Reconstruire plus de 50% des façades (hors rénovations) ?
  7. Reconstruire plus de 2/3 de chacun des six éléments du deuxième emploi ? (planchers qui ne déterminent pas la rigidité ou la résistance de la structure, fenêtres extérieures, cloisons internes, systèmes sanitaires et de plomberie, systèmes électriques et, pour les opérations effectuées dans les zones de métro, le système de chauffage)

Si vous répondez OUI à l’une des 7 questions , le taux de TVA à appliquer est de 20%

Si vous avez répondu NON aux 7 questions, posez-vous cette dernière question :

Le travail est-il une amélioration de l’inqualité énergétique ?

Si vous répondez OUI, le taux de TVA à appliquer est de 5,5 %, sinon il est de 10 % .

Les différents taux de TVA à appliquer pour les travaux

bâtiment Il existe trois types de TVA différents en France métropolitaine :

  • TVA au taux normal (20%)
  • TVA au taux intermédiaire (10%)
  • TVA à taux réduit (5,5%)

TVA à 20% (taux normal)

La TVA normale (20 %) est le taux par défaut appliqué aux biens immobiliers. Certains cas peuvent donner lieu à une TVA intermédiaire ou réduite, mais pour tous les cas suivants, le taux standard (20%) doit s’appliquer dans le bâtiment :

  • Le logement, le bâtiment ou le logement collectif en question n’a pas été achevé depuis plus de deux ans*. Tous les nouveaux bâtiments et les nouveaux logements sont affectés par la taxe normale sur la TVA.
  • Les travaux concernent des locaux destinés à une utilisation autre que le logement. Par exemple, les locaux commerciaux, les bâtiments à usage agricole (grange, écurie, serres…) ainsi que le type d’hébergement touristique commercial (hôtel, auberge…)
  • Les services concernent l’embellissement, lenettoyage et entretien des espaces verts (paysagistes..)
  • Fournissez à vos clients des équipements domestiques ou des meubles (cuisine,…)
  • Votre travail consiste à acquérir de gros équipements pour l’installation ou le remplacement des systèmes de chauffage (sauf dans le cas des travaux d’économie d’énergie)
  • Votre site est une installation ou l’entretien d’ascenseurs.

Si votre travail implique l’un des cas mentionnés ci-dessus, vous devrez appliquer le taux normal de TVA de 20 % sur tous vos devis et factures envoyés à vos clients.

Notez des questions plus spécifiques où le taux normal de TVA sera également appliqué :

  • Votre travail fait référence à la démolition (démolition totale suivie ou non de travaux de reconstruction) et n’est pas dans le cadre d’un travail à taux réduit Votre
  • travail augmente la surface des locaux existants de plus de 10%
  • Votre travail consiste à éleverdes locaux (garage, ajout d’un étage…) ainsi que les travaux générés par ce dernier. (nouveau toit..)
  • Votre travail consiste à rénover plus de la moitié des travaux (fondations, cadres, murs porteurs, façades non rénovées) ou à rénover plus d’un ou plusieurs des deuxièmes éléments du travail : planchers non porteurs, cadres extérieurs, cloisons, systèmes sanitaires, plomberie et systèmes sanitaires tels que électrique et chauffage.

TVA à 10% (taux intermédiaire)

La TVA intermédiaire est le taux par défaut à appliquer à tous les travaux d’amélioration. Que vous soyez locataire, locataire, résidence principale ou secondaire, le taux de TVA intermédiaire de 10 % s’applique. Il peut être appliqué à l’installation ou au matériel si ce dernier est fourni par l’entreprise ou l’artisan effectuant votre travail ou chantier.

Pour obtenir le taux de TVA intermédiaire, votre travaildoit être dans des locaux à usage résidentiel.

Si toutes les pièces de la maison individuelle ou du bâtiment collectif sont à usage résidentiel, le tarif réduit s’appliquera à tous les travaux dans ces locaux, ainsi qu’à leurs dépendances (locaux ou terrains, situés à proximité de la maison sous certaines conditions : par exemple : caves, greniers, garages, loggias, terrasse, cours de bâtiments ou de bâtiments,…).

Voici les types d’espaces résidentiels concernés :

  • Bâtiments et logements de logements unifamiliaux
  • Hébergement dans des bâtiments multifamiliaux. Ce dernier doit comprendre au moins deux locaux, dont au moins un pour usage résidentiel et dont les frais sont répartis entre au moins deux personnes, chacune dotée d’une personnalité juridique distincte
  • .

  • Il peut se rapporter à des parties privées et communes d’un bâtiment collectif sous certaines conditions.
  • Certains établissements affectés principalement ou auxiliaires à l’arrangement collectif deles personnes physiques. Ces locaux sont conformes à leurs propres règles (voir nos 18-28 et 35-39).
  • Logements et logements de bureau sous certaines conditions
  • Résidences universitaires ou étudiantes et foyers pour jeunes travailleurs
  • Maisons de retraite etinstitutions similaires, institutions psychiatriques dans certaines conditions (par exemple, travaux sur des parties communes à ces structures et autres structures non inclus dans cette catégorie tombent sous le taux standard…)
  • Les refuges pour enfants, adolescents ou adultes handicapés ou confrontés à des problèmes sociaux, y compris les orphelinats (foyers spécialisés, foyers pour enfants en bonne santé, crèches en bonne santé.
  • L’

  • hospitalité médico-sociale, comme les foyers pour enfants ou les foyers de garde d’enfants, les refuges et les centres de réadaptation sociale, les foyers pour adultes handicapés. Sauf pour les jardins d’enfants.
  • Installations d’hébergement gérées par un organisme à but non lucratif

Certainsdétails importants à retenir :

Le taux intermédiaire de TVA ne peut être appliqué dans les cas suivants :

  • Un logement social à louer ;
  • Hôpitaux à l’exception des bâtiments séparés pour accueillir les familles d’enfants hospitalisés (« maison des parents ») ;
  • Tous les travaux dans des locaux réservés exclusivement à des activités commerciales, professionnelles, industrielles, agricoles ou administratives (bureaux, ateliers, usines, magasins) …)
  • ;

  • Hôtels et logements à but lucratif (même lorsque l’assujetti bénéficie de la franchise en fonction de son chiffre d’affaires) ;
  • Locaux exploités par un organisme à but non lucratif mais non couverts par le type d’utilisation résidentielle ;

TVA à 5,5% (taux réduit)

La TVA à un taux réduit de 5,5% peut être appliquée aux travaux d’amélioration de la qualité de l’énergie dans les locaux résidentiels qui ont été achevés depuis plus de temps 2 ans ainsi qu’au travailqui est inextricablement liée.

Pour que le travail soit considéré comme inextricablement lié, il doit se rapporter aux mêmes locaux que les travaux d’amélioration énergétique ou la structure directement associée. Pour une liste complète, en fonction du type d’installation, voir : http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/9417-PGP (paragraphe III)

Ce travail doit être effectué par un professionnel reconnu et couvert par une assurance.

Ils doivent être facturés jusqu’à 3 mois après le début de ces travaux (y compris les œuvres inextricablement liées).

Le taux réduit de TVA peut s’appliquer à l’installation et à certains types de matériaux ou d’équipements.

Voici une liste de plusieurs exemples qui peuvent vous aider à déterminer si vous êtes admissible au tarif réduit :

Liste des matériaux, équipements ou appareils admissibles au taux réduit (5,5 %)

Matériel, matériel oules appareils limités à la listevisée à l’article 200 quater de l’IG sont soumis au taux réduit de 5,5 % de la TVA s’ils sont fournis et facturés par l’entreprise fournisseur pour l’exécution des travaux effectués par elle.

  • Chaudières à condensation ; chaudières
  • à microcogénération à gaz d’une puissance électrique n’excédant pas 3 kilovolts ampères par boîtier ;
  • matériaux d’isolation thermique en murs ou vitrages opaques, volets isolants ou portes d’entrée extérieures ;
  • matériaux d’isolation thermique de tous types ou parties d’un installations de production ou de distribution de chaleur domestique ou d’eau chaude

  •  ; commande de chauffage ;
  • équipements de production d’électricité utilisant une source d’énergie renouvelable, à l’exception des appareils de production d’électricité utilisant l’énergie radiative du soleil, ou des pompes à chaleur autres que l’air/air, dont l’objet essentiel est leproduction de chaleur domestique ou
  • d’eau chaude ; chaleur souterraine provenant de pompes à chaleur géothermiques ;
  • équipement de raccordement à un réseau thermique, principalement alimenté par des énergies renouvelables ou par une centrale de cogénération.

Veuillez noter que vos clients peuvent avoir certaines limites de crédit d’impôt en fonction de leur situation et des différents travaux effectués précédemment. Veuillez vous référer au site officiel de l’impôt et vérifier la législation en vigueur avec les personnes appropriées.

Source : http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/9417-PGP

Taux de TVA pour les microentrepreneurs dans le secteur de la construction

Lorsqu’ une micro-entreprise (entrepreneur indépendant) dans le bâtiment établit une facture, la facture n’inclut pas la TVA tant qu’elle n’excède pas le seuil de chiffre d’affaires défini par l’État.

Si la micro-entreprise est inférieure au plafond de ce chiffre d’affaires et n’a pas choisi dedemander un numéro de TVA (également possible dans les micro-entreprises à la demande de l’entrepreneur), doit indiquer les mots suivants : « TVA non applicable, article 293B de la CGI ».

Les plafonds établis par l’État font une différence dans le chiffre d’affaires généré par les achats de ventes et les activités de service. Une micro-entreprise ou un entrepreneur indépendant devra être soumis à la TVA si elle dépasse le seuil de TVA ou le plafond global :

Le plafond total est limité à 70 000 euros pour les services et 170 000 euros pour les services de vente, le plafond de TVA est de 33 200 euros et 82 800 euros respectivement.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site d’état : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F32353

Taux de TVA pour les frais de voyage dans le bâtiment

Le taux normal de TVA de 20 % s’applique aux frais de voyage lorsqu’ils sont facturéshors du travail.

Les frais de déplacement facturés aux clients après le travail qui bénéficient de taux de TVA réduits (10 % ou 5,5 %) et qui sont inclus dans la même facture bénéficieront également du taux de TVA réduit.

Taux de TVA applicable aux bâtiments par les départements et territoires d’outre-mer

Martinique, Réunion et Guadeloupe

Le taux de TVA applicable dans les départements de la Martinique, de la Réunion et de la Guadeloupe est applicable dans les mêmes conditions qu’en France métropolitaine. Cependant, des tarifs différents sont appliqués :

Le taux d’imposition fixe est de 8,5 % pour toutes les transactions qui ne bénéficient pas d’un taux réduit ou spécial.

Le taux réduit (appliqué à 5,5% et 10% en France métropolitaine) est plutôt de 2,1%

Plus d’informations peuvent être trouvées sur le site officiel dugouvernement :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006069577&idArticle=LEGIARTI000028419532

Polynésie française

La Polynésie française a des dispositions fiscales différentes. Il est financièrement indépendant. Il existe trois types de TVA :

  • Le taux réduit de 5% s’applique notamment aux denrées alimentaires, aux services de transport de passagers, à la fourniture d’électricité, à l’hébergement dans les établissements hôteliers
  •  ; le taux intermédiaire de 13% s’applique à tous les services non soumis au tarif réduit ou non expressément exemptés ;
  • Le taux forfaitaire de 16% s’applique à tous les services les marchandises, y compris les marchandises importées, à l’exception des produits soumis au taux réduit ou expressément exemptés.

Source : http://www.contributions.gov.pf/faq/quels-sont-les-principaux-taux-de-tva

Guyana etMayotte

Pour la Guyane et Mayotte, ces derniers n’incluent pas la TVA applicable.

Dans le cas où un prestataire de services établi en Guyane ou Mayotte facture un particulier en Guyane ou Mayotte, il n’aura pas à ajouter la TVA.

En revanche, si un prestataire de services domicilié en dehors de ces deux départements d’outre-mer facture un résident individuel, le taux de TVA applicable sera celui en vigueur au lieu d’établissement du prestataire de services.

Des informations plus détaillées peuvent être trouvées ici : https://www.impots.gouv.fr/portail/professionnel/tva-sur-prestations-de-services-metropoledom

Dans les collectivités locales et territoriales et TOM

Les territoires indiqués ci-dessous appliquent leur propre régime fiscal et la TVA ne sera pas applicable et suivra les règles ci-dessus pour la Guyane et Mayotte.

  • Saint-Pierre-et-Miquelon ;
  • Wallis etFutuna ;
  • Saint-Martin ;
  • Saint-Barthélemy (sauf immobilier) ;
  • Nouvelle-Calédonie.

Pour les territoires susmentionnés, veuillez vous référer à chacune de leurs autorités respectives.

Taux de TVA dans les pays de l’Union européenne

Si vous travaillez avec des entreprises étrangères, voici une liste des taux de TVA en vigueur dans les pays de l’UE à titre d’information.

États membres de l’Union européenne Taux

Inversion du paiement de la TVA en cas de sous-traitance entre professionnelsdu bâtimentNormal Belgique 21,00% Bulgarie 20,00% République tchèque 21,00% Danemark 25,00% Allemagne 19,00% Estonie 20,00% Grèce 23,00% Espagne 21,00% Croatie 25,00% Irlande 23,00% Italie 22,00% Lettonie 21,00% Lituanie 21,00% Luxembourg 15,00% Hongrie 27,00% Pays-Bas 21,00% Autriche 20,00% Pologne 23,00% Portugal 23,00% Roumanie 24,00% Slovénie 22,00% République Slovaque 20,00% Finlande 24,00% Suède 25,00%

Dans le monde de la construction et des travaux publics, vous pouvez occasionnellement sous-traiter pour une autre entreprise ou embaucher une entreprise pour certaines étapes ou travailler sur votre site.

Au cas où vous êtes le sous-traitant :

  • Par conséquent, vous n’aurez pas à ajouter la TVA à votre facture. Toutefois, les factures doivent inclure, en plus des déclarations habituelles, la mention « Inversal of Payment » qui justifie le défaut de perception de la taxe du sous-traitant et indique clairement que la TVA est due par la société qui demande vos services ou services.
  • Une fois sous-traité, vous pouvez toujours déduire la TVA encourue sur vos dépenses.
  • Au moment de la déclaration de TVA, le montant en franchise d’impôt de ces travaux doit être justifié sous la rubrique « Autres opérations non imposables ».

Si vous êtes l’entreprise qui utilise un sous-traitant :

  • Vous serez redevable de la TVA sur le montanttotal du projet Lorsque vous soumettez
  • votre déclaration de TVA, le montant hors taxes de ce travail doit être justifié sous la rubrique « Autres transactions imposables ».
  • Si le sous-traitant embauché a le statut de micro-entrepreneur ou a droit à l’exonération de base de TVA (c’est-à-dire l’exonération de TVA), la TVA d’inversion ne s’applique pas.
  • En cas de paiement direct par votre sous-traitant, il doit être basé sur le montant en franchise d’impôt du service ou du service.

Vous trouverez ici la liste des travaux inclus et exclus ainsi que les conditions de TVA les plus détaillées pour le bâtiment :

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31983

Veuillez noter que si vous ne remplissez pas la TVA en comptabilité inverse, vous serez passible d’une amende égale à 5 % du montant de la franchise en sus des frais encourus.

Certificat TVA simplifiédans le bâtiment

Pour tous vos travaux avec un taux de TVA différent de 20%, vous devrez faire remplir un certificat de TVA simplifié à vos clients. Que vous factiez au tarif intermédiaire ou réduit, vous devrez faire remplir et signer ce document par votre client (propriétaire occupant ou propriétaire, locataire, syndicat de condominiums,…).

Si différentes entreprises ou artisans interviennent sur l’œuvre, un certificat original doit être fourni à chacune d’entre elles. La signature par le client confirmera le respect des conditions qui vous permettent de facturer à un tarif réduit. Le certificat doit toujours être rempli et signé avant la date de facturation.

Vous trouverez ci-dessous des liens vers des exemples de certificats de TVA simplifiés que vous devrez utiliser en fonction du type de travail :

Pour les travaux de masse  : Modèle de certificat TVA

Pour le deuxième emploi (réparation et entretien) : Modèle de certificat TVA selon le travail

Un certificat n’est pas requis pour le deuxième emploi (formulaire 1301-SD) si le montant du travail n’excède pas 300€ TVA incluse. Cependant, dans ce cas, vous devrez indiquer ce qui suit sur la facture :

  • nom et adresse du client et de l’immeuble ou du logement
  •  ;

  • but du travail effectué ;
  • nature du travail effectué ;
  • mention que le bâtiment est terminé depuis plus de deux ans.

Veuillez noter qu’en cas d’inspection, vous devrez conserver les certificats de TVA simplifiés jusqu’au 31 décembre de la 5ème année suivant les travaux.

4.9 / 5 ( 14 votes )

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!