Immobilier 2022 : ces 6 erreurs qu’il faudra absolument éviter

Quand vient le moment de faire son premier investissement immobilier, l’on n’a généralement aucune ou peu d’expérience en la matière. Cette période peut être assez effrayante pour certaines personnes, donner lieu à une certaine fatigue ou alors être passionnante. Quoi qu’il en soit, vous devez faire attention pour ne pas vous retrouver avec une mauvaise affaire. Malheureusement, de nombreuses personnes tombent dans ce piège. Voici ces 6 erreurs en immobilier à éviter en 2022.

1.      Ne pas considérer vos capacités financières

Avant de vous lancer dans le programme neuf La Rochelle par exemple, il faudra faire un bilan de vos possibilités financières. En effet, il existe parfois un fossé entre celles annoncées par votre banque et la réalité. C’est ce genre de situation qui conduit généralement aux prêts hypothécaires à risque. Lors d’une acquisition pour investir dans l’immobilier locatif, il est important de procéder à la détermination du cash-flow.

Lire également : Le droit de rétractation de l'acheteur

En tant que propriétaire de votre logement, vous n’avez plus de loyer à payer. Il faudra par conséquent avoir une vue d’ensemble de votre budget, afin de savoir la liberté financière que vous avez à présent. Savoir combien vous devrez dépenser mensuellement pour ce nouveau logement vous évitera de vous retrouver dans des situations délicates. Cette attitude peut également être adoptée lors de votre recherche de bien immobilier.

Cela vous évitera d’aller vers des offres dont vous n’avez pas les moyens. Pensez toujours à déterminer la rentabilité de votre investissement immobilier, avant de vous lancer dans le projet.

A lire également : Comment acheter une maison sans notaire ?

2.      Ne pas se projeter

À moins d’être un devin, vous ne pourrez pas savoir à quoi ressemblera dans le futur ce quartier que vous choisissez. Toutefois, il est possible d’en avoir une idée grâce aux Promoteurs de l’Ouest. Les informations mises à votre disposition vous permettront d’éviter les mauvaises surprises. Pensez toujours à poser des questions comme celles-ci, avant d’investir dans un potentiel bien immobilier :

  • Quels sont les futurs plans de développement du quartier ?
  • Cette rue deviendra-t-elle une rue principale ou un raccourci ?
  • Quelles sont les lois de zonage dans la région ?
  • Quel est l’état des valeurs domiciliaires dans le quartier ?
  • Etc.

Toutes ces interrogations vous permettront de mieux cerner le projet immobilier, puis évaluer le bien fondé d’y investir ou pas.

3.      Ne pas considérer les options hypothécaires

Il peut y avoir une dissonance entre les moyens que vous pensez avoir, et ce que la banque pourrait vous prêter. Cela se produit le plus souvent quand vos revenus sont peu conséquents, et surtout instables. L’idéal serait de préapprouver un prêt, bien avant de mettre une offre sur un bien immobilier. Dans le cas contraire, vous perdrez doublement du temps. Il s’agit avant tout du vôtre, puis celui du vendeur.

C’est ce qui arrive une fois le contrat signé, et que la banque ne peut plus vous prêter l’argent. L’autre possibilité est que le prêt n’est disponible qu’à des conditions qui ne vous agréent pas. Par ailleurs, votre dossier de prêt hypothécaire peut ne pas aboutir même s’il a été préapprouvé. Il faudra donc agir avec prudence, et bien discuter avec votre banque en amont de votre projet immobilier.

4.      Oublier le calcul des dépenses supplémentaires

Contrairement à ce que vous pensez certainement, être propriétaire d’un bien immobilier ne vous dispense pas de charges. Il faudra donc prévoir des dépenses supplémentaires comme :

  • Les différentes taxes foncières ;
  • L’assurance de votre maison contre les catastrophes ;
  • Les réparations nécessaires ;
  • Etc.

En achetant un appartement par exemple, il faudra vous acquitter de frais d’entretien annuels. C’est indépendant de la nécessité de réparer ou pas, et d’autres paramètres. Cédant, cela ne doit pas impacter négativement votre envie de devenir propriétaire. Le nombre de loyers que vous paierez au cours d’une vie sera toujours plus élevé qu’un achat. En fonction de la région, le logement est rentabilisé entre 5 et 10 ans, et quelques fois au-delà.

5.      Ne pas être assez flexible

Pour réussir votre projet d’achat de bien immobilier en 2022, il est important de lister tout ce que vous recherchez. Toutefois, il ne faudra pas être trop difficile, car l’écart entre les attentes et la réalité peut être énorme. L’ignorer pourrait vous conduire à chercher pendant plus longtemps ce dont vous avez besoin. C’est pour cela que le compromis est fortement recommandé à ceux qui achètent un premier bien immobilier.

Vous n’avez pas de ressources illimitées, et il faut parfois se montrer raisonnable. Lorsque vous êtes en location, vous pouvez le rester jusqu’à trouver le bien de vos rêves. C’est à vous d’évaluer combien il vous tient à cœur de devenir propriétaire tout de suite, et pas dans quelques années. Faites une comparaison ce que vous pourriez continuer à perdre, au lieu d’investir sur le long terme.

6.      Ne pas avoir une vision claire

Il est très important d’avoir une vision quand vous vous lancez dans un projet immobilier. Certaines maisons ne conviendront pas à ce que vous espérez. Toutefois, ces imperfections esthétiques ne devraient pas vous décourager. Pensez plutôt à y vivre un certain moment, puis progressivement procéder à une rénovation. Cela vous permettra d’en faire le logement de vos rêves. Évidemment, il faudra vous faire accompagner par un expert pour évaluer les travaux à faire au besoin.

Vous pourrez ainsi savoir si le projet en vaut la peine, ou s’il vous fera dépenser plus que nécessaire. Dans ce dernier cas, il vaut mieux s’abstenir d’y investir.

Investir dans l’immobilier en 2022 devra se faire en étant prudent. En évitant ces 6 erreurs, vous parviendrez à optimiser vos placements.

ARTICLES LIÉS