Quand réaliser une estimation immobilière ?

Quand réaliser une estimation immobilière ?

Une estimation immobilière permet d’établir la valeur marchande d’un bien. Elle prend en compte la situation géographique et les caractéristiques de celui-ci. Les informations qu’elle met en exergue peuvent servir à accélérer la vente, à ressortir le juste prix et à réussir les négociations. De fait, il est impératif de la réaliser quand le besoin s’impose. 

Avant de vendre le bien

En cas de litiges comme le divorce, on peut être obligé de vendre sa propriété. Selon le régime matrimonial, le partage de ces dernières peut s’avérer inévitable. De ce fait, il faut être en mesure de distinguer les biens propres, les biens communs et les biens indivis. D’ailleurs, il est recommandé de se faire accompagner par un professionnel. Qu’il s’agisse d’une agence ou d’un mandataire, il a les compétences nécessaires pour estimer rapidement et justement la valeur des habitations de même qu’il peut intervenir pour trouver rapidement un acheteur. Toutefois, il faut effectuer une évaluation en ligne afin d’avoir une idée approximative du prix de vente avant de l’affiner en sollicitant l’intervention des agences immobilières. L’importance d’une estimation immobilière se traduit donc quand il faut éviter un abus au moment de la vente ou de l’achat d’une propriété. 

Lire également : Les avantages d'investir dans l'immobilier neuf sur Rennes

Avant de mettre le logement en location

Pour la mise en location ou la mise en œuvre d’un bail, il est recommandé de faire estimer le logement concerné. Dans ce sens, le professionnel consulté fait l’état des lieux et présente les résultats dans un rapport technique. Dans ce document, il apprécie explicitement le bien immobilier et lui attribue un prix. En outre, son rapport peut être utilisé pour acquérir un prêt bancaire. Autrement dit, la banque le perçoit comme une garantie fiable et objective. Les propriétaires peuvent le mettre à la disposition des locataires pour les rassurer. Cependant, ceux-ci ont la possibilité d’effectuer une évaluation complémentaire.

A lire aussi : Les motifs légitimes pour changer de syndic

ARTICLES LIÉS