Vous souhaitez faire construire : hésitation entre un terrain en lotissement et un terrain isolé

Vous souhaitez faire construire : hésitation entre un terrain en lotissement et un terrain isolé

Vous souhaitez devenir propriétaire d’une maison, mais ne connaissez pas vraiment les différences entre ces deux types de terrains. Le terrain isolé ne provient pas d’une division foncière. C’est donc, une parcelle qui n’a pas été morcelée. Elle peut alors être vendue sans avoir été viabilisée ni bornée. Le terrain situé dans un lotissement, quant à lui, est issu d’une procédure de lotissement. Il est obligatoire d’obtenir un permis d’aménager avant sa mise en vente ou une décision de non-opposition de la mairie pour effectuer la division de la parcelle en plusieurs lots à bâtir. Ce terrain doit être viabilisé et borné. 

Vendez votre terrain à un promoteur

Maintenant que vous connaissez les différences, vous pouvez effectuer votre choix. De cette manière, vous aurez toutes les cartes en main pour bâtir votre projet immobilier. Pour vous accompagner dans la sélection de votre terrain à construire, ne vous inquiétez pas, un promoteur sera à vos côtés. Ce dernier vous guidera pas à pas. D’ailleurs, il pourra aussi vous aider si vous envisagez de vendre un terrain situé sur un lotissement. Situé dans le Grand Est, en Occitanie et dans les Pays de la Loire, le spécialiste pourra vous racheter votre parcelle afin d’y bâtir des immeubles neufs. Qui plus est, en vendant votre terrain à un tel professionnel, vous pourrez bénéficier de conditions de vente avantageuses en obtenant la meilleure offre, ce qui reste un atout loin d’être négligeable. 

A lire également : Les motifs légitimes pour changer de syndic

Avant la vente, vérifiez certains détails

Avant d’acheter un terrain isolé, vous devrez prendre quelques précautions. En effet, il vaut mieux vérifier plusieurs points. La parcelle doit être constructible au regard des règles d’urbanisme et le sol doit être apte à recevoir une construction. Il est vivement recommandé de prévoir une clause suspensive dans la promesse de vente dans laquelle y sera mentionné que l’acte de vente sera signé après avoir obtenu un certificat d’urbanisme. Ce dernier détaillera les informations sur les règles d’urbanisme ou du permis de construire. Il faut également consulter le Plan Local d’Urbanisme. Ce document vous informera sur les futurs projets d’aménagement locaux, etc. L’étude de sol doit être annexée à la promesse de vente. Le terrain doit être viabilisé, a contrario, il faudra vous assurer que la parcelle soit viabilisable. 

Lire également : Puis-je vendre mon appartement avant 5 ans ?

ARTICLES LIÉS