Quelles sont les conditions d’achat d’un bien en Espagne ?

L’achat d’un bien en Espagne peut s’avérer être un choix très judicieux. Il faut dire que les achats de bien dans ce pays se font tout d’abord en raison des atouts qu’il possède à savoir : des paysages magnifiques, un climat ensoleillé, une population accueillante ou encore ses nombreuses plages, mais aussi en raison des conditions d’achat abordables qu’offre le marché immobilier espagnol.

Pour profiter des avantages inhérents à l’achat d’un bien en Espagne, il est donc important d’avoir une bonne connaissance des conditions d’achat dans cette partie de la péninsule ibérique. À travers cet article, vous en apprendrez davantage sur le sujet.

A voir aussi : Les prix de l'immobilier à Paris

Avoir en sa disposition un NIE

Le numéro d’identification espagnol (NIE) est essentiel pour toute personne étrangère souhaitant être propriétaire en Espagne. C’est par l’intermédiaire de celui-ci que vous êtes identifié par l’État espagnol comme propriétaire d’un bien immobilier.

Ce numéro vous permettra également d’ouvrir un compte bancaire, ce qui vous aidera à effectuer toutes les transactions relatives à l’achat de votre bien en Espagne. Avec le NIE, vous pourrez enclencher le processus d’achat d’un appartement à Barcelone ou dans toute autre ville de votre choix.

A lire en complément : Quelle est la marche à suivre pour acheter un bien immobilier ?

Sélectionner votre bien en vous faisant accompagner par une agence spécialisée

Lorsque vous souhaitez réaliser un investissement immobilier à Barcelone, Ibiza et partout ailleurs en Espagne, il est recommandé de sélectionner en amont le ou les biens pouvant vous intéresser.

À cette occasion, une boutique immobilière telle que NuvoBarcelona se tient à votre entière disposition. Celle-ci maîtrise mieux le marché de l’immobilier en Espagne et saura vous guider pour acheter un appartement à Barcelone. Rapprochez-vous donc d’elle pour en savoir plus sur les appartements à vendre à Barcelone.

En vous faisant aider par une agence de gestion de projet immobilier, vous bénéficiez de l’accompagnement d’experts ayant l’habitude de travailler avec des acheteurs étrangers. Cela vous permettra de trouver plus rapidement le type de bien recherché et de ne pas vous engluer dans des procédures bureaucratiques.

De plus, vous serez à l’abri d’aller-retour entre votre pays et l’Espagne et de déplacements inutiles au cas où les biens que vous visiterez ne correspondront pas à vos attentes.

Connaître les frais et taxes liés à l’achat du bien

Toute propriété que vous désirez acheter en Espagne est soumise à des frais et taxes. Ceux-ci représentent environ 15 % de votre prix d’achat. Vous avez :

  • L’ITP : C’est la taxe sur les transmissions patrimoniales. Cette taxe varie d’une région à une autre ;
  • Les frais de notaire : Ils sont fixés par le biais d’un barème officiel ;
  • Les frais d’honoraires : Vous devrez discuter avec votre avocat pour savoir comment les payer ;
  • L’IBI : C’est une taxe d’habitation annuelle que les propriétaires paient à la mairie locale. Votre avocat devra s’assurer que les taxes IBI des cinq dernières années ont été réglées.

Par ailleurs, si le bien que vous souhaitez acheter est neuf, vous devrez vous acquitter de l’IVA qui est l’équivalent de la TVA immobilière française.

Réservation du bien et finalisation de l’achat

En Espagne, pour que votre intention d’achat soit considérée, il est nécessaire de verser une somme pouvant varier entre 1000 et 3000 euros appelée « Reserva ». Ce montant s’accompagne de la signature d’un précontrat donnant alors entre 2 et 5 jours au propriétaire pour accepter votre offre.

Une fois votre offre acceptée, il ne restera plus qu’à signer l’acte authentique d’achat de la propriété auprès d’un notaire qui informera le registre foncier espagnol de la transaction et à déclarer le changement de propriétaire au cadastre.

ARTICLES LIÉS