Réduire ses impôts avec un achat immobilier

déduire une partie de votre revenu pour réduire l’impôt foncier n’équivaut pas à la tricherie. Il s’agit plutôt d’utiliser les mécanismes mis en place par les gouvernements successifs pour concentrer l’investissement des contribuables sur des domaines prioritaires, notamment le logement. L’impôt

A lire également : Le statut loueur en meublé professionnel expliqué

De nombreuses lois sur l’impôt foncier coexistent aujourd’hui, chacune avec ses avantages et ses limites. En 2020, le plafond global des créneaux fiscaux à 10 000€ par ménage limite la capacité de chacun d’imposer son revenu, sauf la loi Pinel Overseas Act (18 000€) et les lois Monuments Historicaux et Malraux sans limites. Il est donc plus que jamais nécessaire de choisir le système d’exonération fiscale le mieux adapté à vos attentes. Pour trouver tous ces appareils de l’exonération de l’impôt foncier, vous pouvez naviguer sur notre site Web : dispositifs d’exonération de l’impôt foncier.

Voici un aperçu des principaux systèmes d’impôt immobilier disponibles en 2020 :

A voir aussi : Les avantages de la loi Pinel

Loi Pinel :

La loi Pinel, confirmée par le gouvernement, encourage l’investissement dans de nouveaux biens immobiliers. En échange de l’achat d’une nouvelle maison et de la louer pour une durée minimale de 6 ans, 9 ans ou 12 ans, le contribuable récupère 12%, 18% ou 21% du prix de revient de la propriété pendant la période de location, soit 2% par an jusqu’à 9 ans et 1% par an jusqu’à 12 ans. Ainsi, un appartement d’une valeur de 200 000 euros générera 4 000 euros d’économies d’impôt par an pendant 9 ans, et 2 000 euros par an par la suite.

Comme dans les lois similaires antérieures, certaines conditions doivent être remplies. La réduction d’impôt de Lala est calculée sur un investissement ne dépassant pas 300 000 euros et le bien doit être situé dans certaines zones géographiques. Les loyers et les ressources des locataires sont limités. Dans la grande majorité de la région parisienne etdes villes provinciales, ce plafond n’est pas une contrainte réelle, puisque le loyer du marché confond avec le plafond de Pinel.

Un investissement réussi dans le droit Pinel est avant tout une opération immobilière cohérente. Il est donc nécessaire d’acheter une propriété au prix du marché et située dans une zone à forte demande locative, avec de grandes villes offrant la meilleure sécurité.

Notre conseil Pinel se lit comme suit :

Pinel Droit outre-mer :

Le principe de fonctionnement est le même que celui de Pinel avec deux différences majeures. Comme son nom l’indique, la propriété doit être située dans un DOM ou un COM et l’avantage fiscal a augmenté à 23 %, 29 % ou 32 % du prix de revient selon la période de location de 6, 9 ou 12 ans. Par conséquent, un appartement de 200 000 euros crée une exonération fiscale à l’étranger de 6 444 euros par an, c’est-à-dire, dans 9 ans, 22 000 euros de plus que la métropole.

En outre, les investissements à l’étrangerbénéficient d’un plafond global sur des créneaux fiscaux spécifiques, passé de 10 000 euros d’allégements fiscaux par an et par ménage fiscal en France métropolitaine à 18 000 euros dans les pays d’outre-mer.

Les plafonds de ressources et de loyer peuvent être contraignants dans certains départements d’outre-mer ayant un pouvoir d’achat élevé, en particulier au Guyana.

Plus encore que dans la métropole, l’investisseur devra se concentrer sur la vérification du niveau de la demande locative et des prix locaux dans la zone d’investissement. Certains promoteurs peu scrupuleux utilisent la distance pour faire la distinction entre les prix de vente locaux et ceux offerts à Metropoli.

Notre conseil Pinel Overseas Law

Droit de Bouvard :

Le programme Bouvard vise à soutenir les investissements dans les résidences aménagées. Comme dans la Loi Pinel, le contribuable bénéficie d’économies d’impôt, plafonnées cette fois à 11 % de la valeur du bien, en retouracquisition d’une nouvelle propriété et loyer pour au moins 9 ans.

Contrairement à la loi Pinel, les biens immobiliers acquis doivent être fournis. Il doit également être situé dans l’une des catégories de bâtiments admissibles : résidence étudiante, résidence principale, résidence touristique ou EHPAD. Le locataire est alors l’exploitant de la résidence et le bail qui la lie à l’investisseur est un bail commercial, d’une durée comprise entre 9 et 12 ans.

Le programme Bouvard devrait être recommandé aux investisseurs qui souhaitent réduire leurs impôts, mais qui s’appuient sur l’avincoli des propriétés traditionnelles (gestion, charges, relations avec les locataires,…). Compte tenu de l’engagement d’un bail commercial, le choix de l’exploitant est le critère principal que le contribuable doit prendre en considération avant d’investir.

Notre conseil lit Bouvard

Droit Malraux :

La loi de Malraux permet d’investir dansbâtiments anciens et réhabilités. Pour être admissibles, ils doivent être placés dans un site patrimonial remarquable bénéficiant d’un plan de sauvegarde de la mise en valeur (PSMV) ou d’un plan de mise en valeur des activités et du patrimoine (PVAP).

Le principe est que l’investisseur achète une propriété pour rénovation et une enveloppe de travail qui lui est attachée. Elle récupère alors 22 % ou 30 % (PSMV) du montant du travail dans une limite de dépenses de 100 000 euros par exercice fiscal pour une période maximale de 4 ans. Ainsi, un appartement « Malraux » avec une allocation de travail de 150 000€ sur 2 ans entraînera une économie d’impôt de 22 500€ par an de travail pour l’investisseur.

Comme pour d’autres régimes d’imposition immobilière, l’investisseur prend en retour l’engagement de louer le logement acheté, selon la loi Malraux cet engagement de location est de 9 ans. Toutefois, dans la loi de Malraux, il n’y a pas de privilège ou de plafond sur le loyer.

En 2020, l’épargneles impôts provenant d’un investissement de Malraux ne sont pas inclus dans le plafond global des créneaux fiscaux.

Les investissements en droit Malraux conviennent donc particulièrement aux familles qui disposent déjà de nombreuses sources d’exonération fiscale, qui s’occupent davantage de la qualité d’un investissement à long terme que de la rentabilité immédiate du produit.

Notre conseil lit Malraux

Loi sur les monuments historiques :

Comme son nom l’indique, cette taxe tout ou partie de votre revenu en investissant dans un immeuble classé dans l’inventaire des monuments historiques. Conformément à la loi Malraux, l’investisseur acquiert un bâtiment à rénover et l’enveloppe de travail correspondante.

D’ autre part, l’épargne fiscale n’est pas liée à une réduction d’impôt, mais est générée par une réduction de l’assiette fiscale. Par conséquent, le contribuable peut déduire de son revenu 100 % du montant de travail et des intérêts sur laprêt, sans aucune limite de temps ou de montant.

À l’instar de la loi Malraux, les investissements dans les monuments historiques sont traités sans le plafond des créneaux fiscaux. Ce régime est donc particulièrement adapté aux contribuables fortement taxés (30%, 41% et 45%) et qui préfèrent la qualité du bâtiment à sa rentabilité.

Nos conseils sur les monuments historiques

Dispositif de déficit foncier :

Le régime de déficit foncier permet d’imposer toutes les rénovations à des fins de location. La quantité de travail est imputable à un revenu foncier illimité et peut être déclarée pendant 10 ans.

Parallèlement à cette déduction fiscale, l’investisseur a la possibilité de déduire de son revenu de travail 10 700 euros par an pour la durée de son travail (limité à 6 années consécutives).

Ce régime de déduction fiscale est particulièrement adapté aux contribuables ayant un revenu foncier élevéet lourdement imposés (dans les dernières tranches d’imposition marginales). L’allégement fiscal acquis pour les déficits fonciers tombe sous le plafond global des créneaux budgétaires.

Nos conseils sur le déficit foncier

Loi Denormandie :

À l’origine, le régime d’exonération fiscale Denormandie a été créé en 2019 pour promouvoir la rénovation de logements anciens dans les centres urbains des municipalités éligibles. Ce régime, qui a été assoupli en 2020, s’étend désormais à l’ensemble du territoire des municipalités éligibles et offre les mêmes avantages fiscaux que la loi Pinel (exonération fiscale allant jusqu’à 21 %).

Pour être admissible à la taxe successorale Denormandie, le logement doit être rénové à 25% du prix de revient. En outre, ces travaux devraient conduire à une amélioration significative de la performance énergétique du logement. Les conditions de location sont les mêmes que celles de la Loi Pinel (durée du bail, location et ressources des locataires).

Ce régime complète les régimes existants, vous permet d’investir dans les zones où il y a peu d’offres de maisons neuves à des prix souvent inférieurs à ceux des logements neufs.

Nos conseils LegalideOrmandie

Pour conclure cet aperçu, nous pouvons dire que l’impôt foncier n’est pas terminé, et qu’il y a quelque chose pour tout le monde . L’extension de la loi Pinel, l’assouplissement de la loi Denormandie, la confirmation du régime Bouvard, le développement du plafond outre-mer et la libération des investissements Malraux et le maintien illimité de la loi sur les monuments historiques sont autant d’éléments qui confirment que le principe de la taxe la propriété n’est pas contestée par le gouvernement.

D’ autre part, la diversité des régimes fiscaux proposés permet de régler la plupart des problèmes immobiliers. Que ce soit pour l’exonération fiscale, la rentabilité immédiate, la qualité de la pierre ou le loyer longterme, un investisseur sera en mesure de trouver ces lois fiscales ce qui leur convient.

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!